Menu Fermer

Séjour chez l’habitant

Séjour chez l'habitant

Séjour chez l’habitant​

Le concept de « couchsurfing »

Le terme de « couchsurfing » vient de l’anglais. On peut le traduire ainsi : « passer d’un canapé à l’autre » et donc, un séjour chez l’habitant. On peut y voir également une allusion au surf sur internet pour trouver un canapé où dormir. C’est l’un des meilleurs moyens pour « dormir autrement« , de manière éco-responsable.

Le couchsurfing est un concept né d’une entreprise du même nom, en 2004. Le but est d’assurer un service d’hébergement temporaire et gratuit, de particulier à particulier. Les personnes proposent simplement un lit ou un canapé pour dormir (souvent pour une nuit) en étant eux-mêmes présents dans leur logement. Les touristes et les hébergeurs sont mis en relation via un site internet

Avec plus de 4,8 millions de membres déclarés en octobre 2012, Couchsurfing est devenu le service d’hébergement qui regroupe le plus de membres dans tous les pays.

Quels sont les avantages d’un séjour chez l’habitant? 

Les avantages du couchsurfing sont multiples. Tout d’abord, le prix. En effet, cette solution est gratuite. On peut parfois arriver avec un petit cadeau, cela fait toujours plaisir, mais en tout cas, on ne paye pas le logement. C’est une solution idéale pour les jeunes qui ont un budget réduit.

Ensuite, c’est l’occasion de rencontrer des personnes sociables et ouvertes. Cela peut créer des échanges très enrichissants voire parfois un choc des cultures entre différents pays. C’est un peu le but de ce service : on héberge une personne, mais on est aussi là pour passer une soirée agréable. On peut juste faire connaissance, faire connaître un plat typique… C’est un moyen sympathique de se faire des amis un peu partout.

Enfin, c’est un bon moyen de vivre comme un local. Votre hôte pourra vous indiquer les lieux de sa région à découvrir, et non pas les attrape-touristes.

Nous vous conseillons donc cette solution pour vos prochaines vacances ! Mais si vous êtes en famille ou à plusieurs, pas de panique. Nous vous parlons aussi de refuges périurbains, d’éco-gîtes… Il existe toujours d’autres manières de dormir autrement, pour faire de l’écotourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *